BORDJ EL WEB - Vous êtes chez vous

LE CARREFOUR DES CAVALIERS
 
PortailPortail  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rebrab et son cap 2015.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynda

avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : jamais chez moi
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Rebrab et son cap 2015.   Jeu 16 Aoû - 9:25

Dans son édition du mardi 14 août, le quotidien économique français " La Tribune " a publié un portrait de l'homme d'affaires algérien
qui est à la tête du groupe familial Cévital, en l'occurrence M. Issad Rebrab.

Un homme, comme il le dit clairement, " guidé par la passion de créer ". À 63 ans, M. Issad Rebrab, ne s'arrête pas, il prévoit des projets plein les cartons. Pour lui, tout a commencé en 1971 avec une prise de participation de 20 % dans le capital d'une petite entreprise de construction métallique. Pendant près de trente ans, l'homme d'affaires s'investit dans le secteur et dans celui voisin, la sidérurgie. En 1998, M. Issad Rebrab se tourne vers l'agroalimentaire, un secteur jusqu'alors sous le monopole de l'Etat. Il crée ainsi le premier groupe privé Cevital et se lance sur le marché des produits alimentaires de base : comme l'huile, le sucre, la margarine, les eaux minérales. En moins de dix ans, le chiffre d'affaires du groupe, qui compte désormais plus de 25 entreprises, a été multiplié par 20, pour atteindre 1,4 milliard de dollars l'équivalent de 1 milliard d'euros en 2006.

" Il faut voir grand, démarrer petit et aller vite… "

Sa devise est claire " il faut voir grand, démarrer petit et aller vite ", souligne l'homme d'affaires dans cet article. Avant d'ajouter que " nous avons une croissance annuelle moyenne de 50%, nos investissements sont couverts à plus de 130% par nos fonds propres. Nous n'avons aucun découvert bancaire. " Cette année, Cevital sera transformée en holding. Désormais, M. Issad Rebrab veut faire de son groupe un conglomérat sur le modèle des géants sud-coréens. Pour y arriver, il s'est lancé dans une politique de diversification tous azimuts avec des projets gigantesques dans plusieurs secteurs : agriculture, pétrochimie, sidérurgie, aluminium, construction automobile, construction navale, électroménager et ce, en partenariat avec Samsung pour cet ultime secteur, ciment et matériaux de construction, production de verre plat, bâtiment préfabriqué, hôtellerie, grande distribution. Dans ce même portrait, il précise qu'il y a des synergies entre ces activités.

Nous voulons être présents en amont, en aval et dans la distribution pour être à l'abri des concurrents. Là où il y a un marché avec un potentiel de croissance, on investit ", affirme-t-il. L'objectif de cet industriel est d'atteindre un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars dès 2010, afin d'être au deuxième rang des entreprises algériennes après la firme Sonatrach. Avec plein d'initiatives le roi de l'agro-alimentaire en Algérie, M. Issad Rebrab, compte réduire à seulement 35 % la part de l'agroalimentaire et ce, dans l'activité de son groupe, en développant d'autres activités et conquérir de nouveaux marchés à l'étranger. Dans ce contexte, il a souligné au journal français que " nous ne réduirons pas l'activité agroalimentaire, au contraire, c'est un secteur qui va encore connaître une croissance soutenue, mais d'autres activités plus importantes émergeront ", explique-t-il. Apprécié par ses collaborateurs, il est connu pour sa modestie et son franc-parler. Expert comptable de formation, il n'hésite pas à montrer son savoir-faire.

" Cap 2015 ", un projet qui lui tient à cœur !

Marié, père de cinq enfants, il aime le ski, le footing et le tennis. Et il ne pense pas du tout à la retraite. Bien au contraire. Son dernier projet, né au début de l'année, s'appelle " Cap 2015 ". L'homme d'affaires veut créer de toutes pièces, à l'est d'Alger, une nouvelle ville industrielle avec des usines pétrochimiques, un complexe sidérurgique, une usine d'aluminium, un port, des centrales électriques, des unités de transformation, de construction automobile et navale… Un investissement d'au moins 20 milliards de dollars. " C'est un nouveau défi. Mais c'est un projet à notre portée ", affirme Issad Rebrab. Ce projet qui lui tient à cœur et pour lequel il déploie toute son énergie ces derniers temps est sans conteste le méga projet Cap-2015. Il s'agit d'un mégacomplexe logistique, industriel et énergétique avec un port à Cap Djinet, dans la wilaya de Boumerdès, et une ville nouvelle pouvant contenir 250 000 habitants. Le tout créerait 100 000 emplois directs et un million de postes de travail indirects.

50 000 recrutements en perspective

Pour ce qui est du volet emploi, l'homme d'affaires algérien prévoit de recruter plus de 50 000 candidats potentiels sur une période allant jusqu'à quatre années. De plus, le groupe Cevital a prévu, pour les candidats retenus, des stages de recyclage et de perfectionnement qui leur permettront de mieux s'adapter aux besoins de la société. Cevital a mis à la disposition des jeunes diplômés désirant intégrer son équipe, une rubrique spécial-emploi dans son site Internet pour leur faciliter la tâche. Ils devront donc envoyer leur CV en ligne. M. Rebrab a maintes fois souligné que " le groupe compte actuellement 5 500 employés et nous allons atteindre les 25 000 en 2010 ". Le groupe envisage un recrutement important allié à la mise en oeuvre d'un programme de formation à même d'apporter, selon Issad Rebrab, des réponses pertinentes aux défis posés pour le développement.

Le recrutement au sein du groupe se fera avec la volonté de privilégier compétences techniques et qualités humaines. Il s'agit également de former les personnes recrutées, notamment dans le domaine de la grande distribution. Le groupe Cevital est présent dans plusieurs domaines d'activité à travers bon nombre d'unités de production, à savoir le complexe agroalimentaire de Béjaïa qui est composé de plusieurs unités de production telles la raffinerie d'huile avec une production de 570 000 tonnes par an, la margarinerie avec 180 000 tonnes produites chaque année et la raffinerie de sucre qui produit 600 000 tonnes par an ; mais aussi l'usine de panneaux préfabriqués implantée à Larbâa, qui porte sur la réalisation de logements résidentiels, de hangars industriels, de centres commerciaux, d'établissements scolaires et sportifs, d'hôpitaux, de complexes touristiques et de parkings. Aujourd'hui, pour élargir davantage son champ de production, M. Issad Rebrab s'intéresse à un secteur attractif et très prometteur et qui nécessite des investisseurs potentiels. En effet, l'homme d'affaires algérien s'engage à investir dans le secteur du tourisme en prévoyant la réalisation de complexes touristiques. Le premier sera implanté dans une région encore vierge en termes d'infrastructures touristiques, à savoir la ville de Cherchell dans la wilaya de Tipasa. Il s'agit donc de construire un grand complexe touristique, dont la réalisation nécessitera une enveloppe financière de l'ordre de 70 millions de dollars. Le choix porté sur la ville de Cherchell n'est pas fortuit étant donné que cette région est une zone touristique par excellence mais qui, malheureusement, n'abrite pas d'infrastructures touristiques de qualité.

En outre, le groupe envisage de réaliser un second complexe touristique en Kabylie, plus précisément à Souk El Tnine à Béjaïa. Ce projet coûtera également la somme de 70 millions de dollars. Ledit projet comporte la réalisation d'un hôtel, d'une station thermale et autres commodités. A l'issue de leur réalisation, ces projets seront confiés à la location ou la gestion des opérateurs intéressés. A noter que le groupe Cevital est la première entreprise privée à capitaux algériens, son chiffre d'affaires est estimé à 1, 4 milliard de dollars, ce qui démontre que le groupe est en très bonne santé financière. Il prévoit aussi d'investir près de 2,3 milliards de dollars d'ici 2010 mais aussi d'exporter pour plus de 1,5 milliard de dollars de produits hors hydrocarbures.

Nassima B.
16 Août 2007. Le Maghreb.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tujya.fr.gd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Ven 31 Aoû - 14:05

//


Dernière édition par khaladji le Ven 9 Jan - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: vrai   Ven 31 Aoû - 15:18

Salut mes amis.
Je peux être d'accord avec toi Khaladji, tant que les 5 litres de l'huile valent 500.00 DA.
tu as raison nous avons besoin des gens qui nous facilite la vie parceque quand on veut juger ou évaluer faut regarder le terrain!
le terrain est pourri, on ne sait même pas par koi commencer??
Merci d'avoir provoquer les amis pour notre Algérie.
Salam.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mar 4 Sep - 3:15

/


Dernière édition par khaladji le Ven 9 Jan - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mar 4 Sep - 3:16

//.


Dernière édition par khaladji le Ven 9 Jan - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
havre2p



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mar 4 Sep - 11:33

Salut NBPMonde
...déjà que la baie de Cap-Djinet a été défigurée par le port de plaisance(...!?) et/ou de pêche qui s'y construit.
Allez voir ce qu'est devenu le port de zemouri (ex Courbet marine) et vous serez bien édifiés.Eau noirâtre dûe au mazout , huiles et que sais-je encore...C'est la pollution organisée! Pour les odorats sensibles se munir d'un masque à gaz. Les associations qui s'occupent de l'environnement que font -elles au juste ;on n'en entend jamais parler parce qu'elles ne font rien...

question :Que pensez -vous de la construction d'un tel port à Cap-Djinet?


un site pour les verts:www.bio-sphère.fr
______________________________________________________________
faire et faisant ce faire se faire soi même.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Merci les amis   Mar 4 Sep - 13:28

D'abord je tiens a remercier Khaladji pour les belles expressions et sa façon dont il traite les choses.
Tu as raison havre, on a ... Cap djient, on voulait la ... depuis longtemps, c'est le terro qui les gênaient!
Je suis contre l'installation de port ta3 el khorti ils veulent faire une corniche za3ma!!!
Pour moi vive cap djinet à l'état sauvage.
on passait d'agréables nuits au coté de bateau cassé, Dieu protège Cap djinet parce que si c'était chez chwaker de l'algérie on même pas le droit d y accéder.
Même les pêcheurs sont des criminels mon frère, ils n'ont pas préserver le poisson, et pourtant tous les chalutiers de la région du dellys à Alger viennent pêcher à cap djinet la nuit. je parle en connaissance de casue.
les associaitons maintenant YESSAL A3LIK EL KHIR mon frère, ils sont fait que pour coller des visas et fuire le pays.
et qui dit le contraire nous ...!
portez vous bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mer 5 Sep - 13:09

//).


Dernière édition par khaladji le Ven 9 Jan - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trill_bemol

avatar

Nombre de messages : 257
Localisation : Bordj Menaiel
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Cap Djinet   Jeu 6 Sep - 12:29

Quand j'entends parler de Rebrab et ses projets de rêves, des postes de travail à la portée de tout le monde, ça me donne l'envi de vomir(Hachakoum).
Coté politique j suis pas doué, d'ailleurs je suis venu au monde avec l'esprit d'anti régime...
Cevital, Tonic, et les autres barrons, pardon ! les autres chouakers de ce Bled.. qu'a t-on rammener de plus au citoyen algerien, ah j'ai oublié, des prix différents des anciens, des terres agricoles cloturées et transformées en un clin d'oeil en zones d'activité immenses, devenues par la suite des sources de produits dont les prix sont à la portée de tout algerien fonctionnaire qu'il soit ou chomeur, très joli....ah j'ai failli oublié un détail très important, connaissent t-ils la taxe de la TVA, ...les services des impôts ?????????????????????, n'importe quoi !! ils ne savent même de quoi il s'agit..........
Arrêttez de me provoquer mes amis car je risque de transformer notre petit monde comme il l'a nomé notre ami le Havre en une baie de merde..........(hachakoum).
Maudits responsables, je ne vous aime pas.........
Le port de Cap Djinet, c'est un projet dont l'envellope finacière a été débloquée en 1995 si ma mémoire est bonne (quelle mémoire!!!).
la plage de Cap Djinet est parmi les meilleurs plages de la cote Algerienne.. on a essayé de débuter le projet y'a bien longtemps, faute de .... (faut fouiller dans les tirroirs de nos chouakers), une plage de rêve qui attirait des milliers d'éstivants venus de partout . on l'a transformer en un port de Merde (HAchakoum) ... il servira à qoui ??? pour les pêcheurs de Cap Djinet ?? jamais au plus jamais, on leur a batti une pêcherie aménagée de présentoirs et de robinets d'eau ...ou ils pouront vendre leurs poissons en toute tranquillité, en quelques jours seulement, on l'a transformé en une vrai saleté, ils preferent installer des casiers juste à coté de la pêcherie au lieu de l'interieur, exposant le poisson à la chaleur et à la poussière sans parler du reste....
Croyez vous que se sont des gens qui pourront gérer un tel Port, Pouffffff,
Un tel soit disons (responsable) qui a pensé à réaliser ce projet, a t-il fait une étude approffondie de la region, a t-il pensé qu'on réalisant un port, le problème de la pêche sera régler (quelle pêche!!!) on a jamais su ou bien respecter les saisons .......
Enfin... nos planificateurs, pardon nos chouakers ont su combler le temps libre en sacageant une plage de rêve, à l'Algerienne bien sur.
Je ne cesserai jamais au plus jamais de hair nos chouakers, et on avancera inchaellah pour Algerie Meilleure mais sans ces maudits.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Djinet   Jeu 6 Sep - 16:02

Salam mes frères.
d'abord comme l'as dit trill_bemol, faut étudier les société qui ne respecte rien, les pecheuses de cap djinet ou bien les criminels de la nature qui lancent leurs filets à 30 m du bord de la plage n'ont jamais connu l'esprit de la peche.
ils vendent même les congelés décongelés, on dit même le congelés et on est les fils de la région, on s'est connait bien.
àCap djinet si tu ne connais pas quelqu'un de confiance s'il existe biensur, t'es foutu mon ami.
à cap djinet on peche pas le poisson, on le tue!
c'est très différent.
on a tué le sable et le joli gravier de la plage comment veux tu qu'on respecte le poisson?
des grossistes de zetla, d'accord.
salam alikom
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
Lynda

avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : jamais chez moi
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Jeu 13 Sep - 2:03

ailleurs, je me surnomme espoir !!
Je ne dis pas qu'il faut faie confiance, on a deja essayé (ou nous a t 'on forcés)
Je suis contre l'anarchie, et tout aussi contre la degradation de la nature ... mais je n'elimine pas la possibilité que ce projet (non etatique) puisse apporter du confort. Sans doute ma naiveté .. Ou juste la fuite de la realité silent

PS/ soignez votre langage, y'a des dames ici éh !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tujya.fr.gd
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: tout a fait.   Ven 14 Sep - 15:04

Excusez nous Lynda.
Wallah j'ai pas fait attention lors de cette discussion.
Mais tu as le droit de modérer fais le et ne le demande à personne. affraid
Porte toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Photo récente   Dim 30 Sep - 11:31

Voilà une photo du port entrain d'être finalisé sur la beauté de la plage de cap djinet!

le port de pêche et de plaisance??

à vous de terminer ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
tonymantana

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Dim 16 Déc - 15:05

bsr.
quand je lis l article sur rabrab!!! je reste son mot,et la rage qui est en moi (elle dore depuis des années) surgit d'un coup!!!
MONSIEUR rabrab....!!! il est qui? il travail avec qui? fait des affaires avec qui?vous penser que en travaillant honnetement en devien milliardaire au bout de 30ans?surtout pas.ils veulent nous faire avaler ça, comme le MONSIEUR khalifa il a commencé avec une pharmacie et au bout de 10ans il a une fourtune???.
et pour cap-djinet franchement les (chiens) comme vous les citer il ont tout sacager, une tres tres belle plage comme djinet le sable ont le trouve pas ailleurs.
VIVE L'ALGERIE.
a bientot mes freres
Revenir en haut Aller en bas
Lynda

avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : jamais chez moi
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mar 18 Déc - 14:07

C'est bon, on n'est pas aveugle eeh !!
Et si tu nous disais ce qu'on ignore sur Rebrab??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tujya.fr.gd
trill_bemol

avatar

Nombre de messages : 257
Localisation : Bordj Menaiel
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   Mar 18 Déc - 15:32

Voilà ce que j'ai pu trouver pour vous les amis sur le fameux Rebrab, ce qui est sur ce qu'il menace d'augmenter le prix du bidon d'huile de 5 litres à 800 DA, si l'état ne procéderait pas à la baisse de la taxe.No
Issad Rebrab : « Ce qui me fait courir, c’est la passion de créer. »


Cevital, le premier groupe privé prêt à investir
Issad Rebrab, patron de Cevital, regrette que l’Etat n’ait pas de vraie stratégie industrielle.

IL a la tête d’un empereur romain qui soignerait ses relations publiques. Le sourire enjôleur, le bras prompt à vous prendre par les épaules. Issad Rebrab a créé le groupe familial Cevital en 1971. Il pèse un chiffre d’affaires de 900 millions de dollars. C’est le quatrième d’Algérie en terme de résultat net, après Sonatrach, Sonelgaz et la Société nationale des tabacs et allumettes !

Sa fortune repose sur l’entreprise Cevital elle-même, spécialisée dans l’huile, le sucre, la margarine et les céréales. Elle affiche, depuis sa mise en exploitation en 1999, une croissance de 50% par an. Son chiffre d’affaires, calcule son président, passera de 43 milliards de dinars (465,7 millions d’euros) en 2005 à 159,5 milliards (1,7 milliard d’euros) en 2010. D’ici là, assure-t-il, il aura investi 114,97 milliards de dinars (1,2 milliard d’euros).

En janvier dernier, Cevital s’est lancé sur le marché obligataire et a levé 5 milliards de dinars (54 millions d’euros) auprès d’investisseurs institutionnels. Une première en Algérie. L’opération servira à financer des investissements tous azimuts : dans l’eau minérale où il a racheté une source, dans les aliments pour bétail, dans les bâtiments préfabriqués en béton et dans la production de verre plat pour laquelle il s’est associé à des Chinois à qui il a confié la gestion de l’usine pour deux ans. Mais il ne compte pas s’arrêter là. Il veut lancer des centrales d’achat et des supermarchés. Il souhaite se rapprocher des Coréens pour investir dans la sidérurgie avec Posco, dans la pétrochimie avec LG, dans l’électronique et l’électroménager avec Samsung, dans la construction navale avec Hyundai !

On croirait une énumération à la Prévert. « Ce qui me fait courir, c’est la passion de créer. » Et même si le pays réalise 98% de ses exportations avec les hydrocarbures, « je crois que l’on peut placer les produits fabriqués en Algérie sur le marché international. Il n’y a aucun problème à être concurrentiel à l’étranger dès lors que l’on choisit des marchés porteurs et les dernières technologies », affirme Issad Rebrab.

Le manque de formation

Avant la fin de l’année un holding Cevital va naître. « Ce nom est mon porte-bonheur. » Si Algérie Télécom est mise sur le marché d’ici là, elle se portera candidate à sa privatisation. « Une entreprise, c’est une dynamique. Il faut voir au fur et à mesure toutes les opportunités qui s’offrent et les saisir au bon moment », professe le patron du groupe privé. Fort de sa position, il ne ménage pas le gouvernement. « Il faut se remettre en question. Il faut changer de politique, aider les PME, revoir notre tissu industriel, investir dans les infrastructures, faciliter l’accès à l’investissement des entreprises, faciliter l’acquisition des terrains. » Il a le sentiment que l’État n’a pas de vraie stratégie industrielle. Il regrette qu’il n’y ait « pas de vrais débats. Il faut consulter les hommes de terrain. Les chefs d’entreprise sont prêts à aider les pouvoirs publics, mais ils ne nous demandent rien. Ils ne font pas appel à nous ».

Issad Rebrab déplore par-dessus tout le manque de formation des Algériens. « Le meilleur investissement qu’un pays puisse faire, c’est la formation des hommes. A partir du savoir, on a toutes les opportunités de développement. Or l’Algérie a fait de la formation de masse, pas assez de formation de qualité. » A l’heure où les enseignants désertent les cours faute d’être assez payés, le débat fait des vagues. Les plus diplômés commencent souvent leur carrière à 120 euros par mois pour la terminer à 650. « Il faut que l’on retrouve des échelles de valeur, il faut expliquer que l’on peut améliorer les salaires par la productivité. Il faut qu’il y ait une certaine équité. Il est anormal qu’un vendeur de cigarettes gagne plus qu’un enseignant, ou qu’un notaire, sur une simple opération, touche dix ans de salaire d’un professeur d’université. »

Issad Rebrab, né à
Taguemount-Azouz en Kabylie en 1944, est un entrepreneuralgérien et PDG de l'entreprise Cevital, premier groupe privé algérien. Il possède le journal privé Liberté, et est président de Hyundai Motor Algérie.
Il a débuté en 1971, par la prise de 20% du capital d'une entreprise de construction métallique, Sotecom, puis crée d'autres entreprises dans le secteur de la métallurgie et de la sidérurgie (Profilor en 1975, Metal Sider en 1988...). Ses installations étant touchées par des attentats en 1995, il s'oriente vers l'agro-alimentaire en 1998 avec Cevital. Il veut créer "Cap 2015", une vaste zone industrielle à l'est d'Alger.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 574
Localisation : Bordj
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Et comment   Mar 18 Déc - 16:14

Oui j'ai lu l'article ce matin mon frère.
Et comment vou_lez vous qu'il figurera dans le registre des milliardaires?
Comme ça on te cedant le bidon à 480DA alors qu'il lui coute 490 DA?
Soyez logique qd meme.
L’huile de table encore plus chère dès janvier



Issad Rebrab a suggéré que le gouvernement supprime la TVA qui est de 17%, de sorte à maintenir le prix de l’huile de table à un seuil abordable pour le consommateur. Il préconise le développement de la culture des graines oléagineuses pour mettre fin à la dépendance de l’Algérie du marché international.

Le prix de l’huile de table produite par Cevital connaîtra une autre majoration en janvier 2008 après celle enregistrée récemment, a indiqué hier le PDG de ce groupe agroalimentaire, Issad Rebrab, lors d’un point de presse qu’il a animé au siège de son entreprise. Cette hausse sera à hauteur de 75 DA la bonbonne de 5 litres, a-t-il précisé. Le patron de Cevital a imputé cette augmentation à la flambée des prix des huiles brutes, matières premières utilisées pour la production d’huile de table. Les cours du soja et du tournesol ont connu respectivement des hausses de 98% et 100%, a-t-il signalé. A cela s’ajoutent la TVA et les frais induits par le fret, a-t-il poursuivi. Issad Rebrab a assuré que cette décision obéit à une logique économique. Son entreprise, afin de ne pas vendre à perte, se devait de répercuter les fluctuations des cours des matières premières dans le marché mondial sur les prix de vente. Les prix des huiles produites par Cevital ont déjà subi jusqu’à présent des augmentations entre 17 et 30%, selon le conférencier. Il a exclu que ces produits alimentaires aient fait l’objet de spéculations étant donné que le marché est couvert à plus de 250%, dont 140% rien que par le groupe Cevital qui détiendrait près de 70% des parts de marché. Les stocks acquis au moment où les cours étaient à un niveau appréciable ont épargné à Cevital de revoir ses prix à la hausse, mais la tendance haussière s’est installée par la suite, contraignant ce groupe à procéder à un tel réajustement, souligne M. Rebrab qui soutient que même avec ces augmentations les prix restent en deçà de ceux pratiqués sur le marché international. « Le bidon de 5 litres nous revient à 492,53 DA, alors que nous le cédons à 480 DA aux distributeurs », explique-t-il. Il jette la balle dans le camp du gouvernement qui devrait, a-t-il affirmé, supprimer la TVA qui est de 17%, de sorte à maintenir le prix de l’huile de table à un seuil abordable pour le consommateur algérien. « Pourquoi on ne considère pas l’huile comme étant un produit de première nécessité, à l’image de la semoule, du pain ou de la farine ? », s’est-il interrogé, tout en relevant que ce produit est subventionné en Tunisie, alors qu’au Maroc la TVA ne dépasse pas les 10%. M. Rebrab a préconisé le développement de la culture des graines oléagineuses pour mettre fin à la dépendance de l’Algérie du marché international. Un tel investissement pourrait générer plus de 100 000 emplois et des recettes de 700 millions de dollars en exportations, a-t-il avancé. Il a également révélé que les prix de l’huile de table auraient pu être stabilisés si son projet de réalisation d’une unité de trituration d’une capacité de 15 000 tonnes par jour n’avait pas été bloqué, même après avoir obtenu l’autorisation du chef du gouvernement. Le développement des graines oléagineuses et l’unité de trituration auraient permis à l’Algérie de passer du statut d’importateur à celui d’exportateur pour les huiles brutes et les tourteaux, a-t-il conclu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bordjmenaiel.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rebrab et son cap 2015.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rebrab et son cap 2015.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ROM][WWE] G10's Evo v5.40 [WM_ 23569_HTC Sense 2015][22.06.10]
» DAB : Transition vers le DAB+ d'ici 2015
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» [AIDE]Téléchargement de le room ROM [WWE] G10's Evo v5.40 [WM_ 23569_HTC Sense 2015][22.06.10]
» Star Wars Episode VII (2015)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORDJ EL WEB - Vous êtes chez vous :: Bouillon de culture :: Algérie actualités-
Sauter vers: