BORDJ EL WEB - Vous êtes chez vous

LE CARREFOUR DES CAVALIERS
 
PortailPortail  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Wilaya de Boumerdès : Les chalets-écoles perdurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le cavalier bleu



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Wilaya de Boumerdès : Les chalets-écoles perdurent   Dim 8 Nov - 13:25

Récemment, le vent a failli arracher le toit d’un chalet alors que les élèves étaient en classe. l Plusieurs établissements scolaires ont été installés dans des chalets au lendemain du séisme de mai 2003.


Installés dans des chalets depuis le séisme de mai 2003, les collégiens du CEM ddddddddddd Hamzaoui de Bordj Menaïel étudient dans des conditions extrêmes. Les portes des classes ne se ferment plus et les fenêtres sont toutes cassées. Les élèves et les enseignants souffrent le martyre pendant les rudes journées de froid. Le vent, qui a failli provoquer, il n’y a pas longtemps, une catastrophe en arrachant le toit d’un chalet au moment où les élèves étaient en cours, constitue une sérieuse menace du fait de la dégradation de ces locaux. Les fils électriques, les interrupteurs et les disjoncteurs sont tous détachés des murs des classes exposant les élèves au danger de mort. En outre, l’insalubrité dans laquelle se trouvent les classes constitue également une énorme contrainte pour l’élève et de l’enseignant. La poussière, les papiers et objets divers jonchent le parterre de toutes les classes pendant plusieurs jours sans qu’elles ne soient nettoyées. Des détritus et autres sources d’odeurs nauséabondes se trouvent autour des classes. Ceci entrave le bon déroulement des cours et offre un décor hideux de cet « établissement ».

L’existence de plusieurs portails et accès au CEM fait que des personnes étrangères, n’ayant rien à voir avec l’établissement, rodent autour des classes et circulent en toute liberté à l’intérieur de la cour perturbant souvent le bon déroulement des cours. « On travaille toujours dans un climat d’insécurité vu le nombre de personnes étrangères qui viennent tourner autour des classes », témoigne une enseignante. Par ailleurs, les lycéens de la commune de Sidi Daoud n’en finissent pas de subir les effets du séisme d’il y a six ans. Et pour cause, le projet de reconstruction du lycée de cette localité connaît des retards considérables. Les souffrances endurées par les élèves n’attirent pas l’attention des responsables en charge du secteur. Aujourd’hui, les élèves sont scolarisés dans des chalets trop dégradés et dépourvus du moindre confort ou commodité. « Nos classes sont dans un état qui ne donne plus envie d’étudier. Si cela persiste, nous boycotterons les cours durant cet hiver », nous dira Amine, un élève de 2e année secondaire.

Les appréhensions des élèves de cette localité sont accentuées par les blocages que connaît le projet de reconstruction du lycée dont les travaux sont à l’arrêt depuis plus de quatre mois. « A ce rythme, ce projet risque ne jamais voir le jour », tempête notre interlocuteur. Contacté, le P/APC de cette localité reconnaît que la situation dans laquelle évoluent les lycéens est vraiment préoccupante. Notre interlocuteur explique le blocage du projet du lycée par des problèmes d’ordre foncier. Des contraintes qui sont à l’origine des retards que connaissent la plupart des projets affectés pour le secteur de l’éducation dans la wilaya de Boumerdès. Malgré le manque d’établissements scolaires, tous paliers confondus, les responsables devant lever les contraintes qui bloquent ces projets font preuve d’une inertie inégalée. Et le cas du lycée de Sidi Daoud qui est inscrit au lendemain du séisme de 2003 en est un exemple parmi tant d’autres.


Par M. M., R. K.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Réponse   Lun 9 Nov - 4:27

Bonjour

Avant de dire koi ke se soit, je voudrais présenter mes condoléances à monsieur le PAPC, Que Dieu accueillera son père dans son vaste paradis.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quant à la situation catastrophique qui perdure à bordj-Menaiel, notre cher maire je crois que ce n'est qu'une belle copie de ceux qui l'ont précédés, ils (maire+équipe) n'ont utilisé que la vieux méthode comme tant d'autres dans le tiers monde. Promesses, paroles dans le vent.

1- Dites nous Monsieur le PAPC: Ou sont les rencontres promises chaque 100 jours? Vous n'avez pas le temps.

2- Ou sont les 40 kilomètres que les autres vous ont promis? Nous n'avons pas oublié Monsieur, chose promise, chose faite.....Ils vous ont trahi?

3- Ou on est avec la culture? le temps de AMARA, DERRIDJ ou GABOUR rien n'a changé???

Dites à vos chers ingénieurs de ne plus penser SVP, parce que à chaque fois qu'ils pensent un DOS D'ANE est planté!

On en a marre de VOS DOS DANES, vous voulez nous mettre des DOS DANES dans nos têtes?

Attention nous sommes à Bordj-Menaiel: On peut vous coller rapidement le pseudo :
" EL MAIRE EDODANA"....


Pour terminer je vous laisse avec cette belle image: ETAT CIVIL DE BORDJ-MENAIEL

A qui la faute?

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=222&u=11311734

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=223&u=11311734
Revenir en haut Aller en bas
 
Wilaya de Boumerdès : Les chalets-écoles perdurent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORDJ EL WEB - Vous êtes chez vous :: Accueil :: Evénements-
Sauter vers: